Renommer et organiser en masse ses fichiers multimédias

Si, comme moi, vous êtes monomaniaques ordonnés, je vous propose mes astuces pour renommer vos fichiers multimédias en masse. Que ce soit en ligne de commande ou en graphique, nous verrons dans cette article des outils indispensables.

Avant d’attaquer le renommage des fichiers, il faut une arborescence pour les ranger.

Je vous propose la mienne :

Ensuite chaque type de fichier aura un format bien défini :

mp3tag

Cet outil graphique disponible pour Windows et MacOS permet de renommer ses fichiers musicaux en fonction de ses métadonnées (ou vice-versa mais c’est moins fréquent)

Le mot métadonnée reviendra souvent et signifie des données dans les données. Par exemple, une image peut avoir comme métadonnée le modèle de l’appareil photo ou une musique peut avoir le nom de l’album.

Comme on peut le voir sur l’image, les métadonnées se trouve sur la gauche.

Afin de renommer rapidement les fichiers et de créer les sous-dossiers correspondants, vous avez cette option : Tag -> nom du fichier

Voici le format à utiliser :

%artist%\%year% - %album%\$num(%track%,2) %artist% - %title%

Site web de mp3tag : https://www.mp3tag.de/en/download.html

rename

La commande rename est un incontournable. Là où mv est limité par l’impossibilité de renommer plusieurs fichiers en une fois, rename prend le relais. Voici sa structure :

rename [options] '[s/y]/old/new/[gi]' fichier

Cool des expressions régulières 😎 Voici quelques exemples avec de la substitution (s/) et de la conversion (y/):

s/*.jpeg$/.jpg/ # Change l'extension .jpeg en .jpg
y/A-Z/a-z/  # Convertit les majuscules en minuscules

Attention, en fonction des distributions la commande rename n’a pas du tout les mêmes options. Par ailleurs, sur FreeBSD la commande est renamex.

exiftool

Mon programme préféré sous Linux ! Le renommage des photos est très fastidieux mais grâce aux données EXIF (métadonnées) d’une photo, le renommage du fichier peut être automatisé ! Exiftool est LA solution pour renommer et déplacer vos photos.

Voici ma mise en situation : grâce à Nextcloud, dès que je prends une photo ou une vidéo ou que je sauvegarde un média depuis mon téléphone, le fichier est téléchargé vers un dossier de mon serveur « Nextcloud ». Détail important, des sous-dossiers se créent dans ce répertoire. Ensuite, une fois par nuit, une tâche cron lance ce script :

#!/bin/bash
NEXTCLOUD=/multimedia/images/Nextcloud

exiftool -q -q -r '-FileName<CreateDate' -d "/multimedia/images/%Y/%Y/%Y-%m-%d_%H-%M-%S%%-c%%E" $NEXTCLOUD
exiftool -q -q -r '-FileName<FileModifyDate' -d "/multimedia/images/%Y/%Y/%Y-%m-%d_%H-%M-%S%%-c%%E" $NEXTCLOUD

Quelques explications sur les arguments de la commande :

  • -q permet de lancer la commande en quiet et d’avoir un résumé. Un deuxième -q permet d’avoir une commande totalement silencieuse
  • -r autorise la récursivité du dossier ciblé
  • -FileName< : le nom du fichier sera renommé par un attribut
  • CreateDate et FileModifyDate sont les attributs du fichier utilisé pour renommer le fichier. Pourquoi 2 attributs ? Car certaines images n’ont pas l’attribut CreateDate mais toutes ont FileModifyDate.
  • -d est la destination et le format du renommage. Dans mon exemple, tout est explicite sauf %%-c qui ajoute une incrémentation si doublon et %%E est l’extension du fichier renommé.
  • $NEXTCLOUD est la variable contenant le dossier ciblé par la commande exiftool

Et pourquoi une fois par nuit ? Car si votre connexion est lente, le fichier est créé mais pas dans sa totalité. Il risque d’être déplacé par exiftool et donc d’être corrompu.

Clément Kerbastard

Fondateur du site Opti-IT, administrateur système et réseau en alternance avec l'ENI et FUTUROSOFT, ancien joueur professionnel et enseignant de golf, ma reconversion dans l'informatique me donne toujours l'envie de partager mes connaissances.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.